Devise actuelle €Convertir en $CAD

Dès les premières magnifiques couleurs de l’automne (c’est incontestablement à admirer, ces arbres qui se drapent de rouge, de jaune, d’orange…), les clubs de motoneiges et les auberges de la forêt du Québec unissent leur force pour remettre en selle leur passion hivernale. Ensemble, tous se mettent en mode MOTONEIGE!

Vous êtes curieux de savoir comment on prépare la saison de motoneige au Québec afin de vous permettre d’en découvrir ses nombreux attraits naturels? Suivez-moi!

Entretenir les sentiers de motoneige

Pour nous, l’entretien des sentiers est primordial afin d’assurer la sécurité des motoneigistes, en plus de conserver un réseau agréable à sillonner. Il faut alors surfacer et aplanir les sentiers, enlever les branches d’arbres tombées et couper celles qui envahissent le sentier.

Tout au long de la saison de motoneige, l’inspection e poursuit de façon régulière car les conditions de sentiers peuvent changer rapidement en fonction de la température, des précipitations de neige et de l’achalandage.

Le Québec compte 33 000 km de pistes de motoneige, ça prend des passionnés pour s’en occuper!

Mettre à jour la signalisation

Si les sentiers doivent être détournés question sécurité, si des passages de piétons ou de skieurs s’ajoutent, ou tout simplement si des panneaux ont été endommagés, on corrige. En passant, voici quelques panneaux de signalisation de motoneige que l’on peut retrouver au Canada.

Inspecter les motoneiges

Les motoneiges passent plusieurs mois en hivernation et un entretien minutieux est requis lorsqu’on les remet en marche. Une belle liste de trucs à vérifier et à remplacer avant qu’elles nous fassent triper à nouveau. Grosso modo, nous remplaçons les bougies, nettoyons le filtre à air, vérifions les courroies, le niveau des fluides, l’état du démarreur, les lumières, l’interrupteur d’urgence, les lisses de ski, la chenille, les poignées, les freins, la manette d’accélération, et autres, et autres.

Quand tout est nickel, on la fait briller pour vous et vous voilà en sécurité, vos machines sont prêtes à vous offrir tout le plaisir que vous êtes venu chercher lors de votre séjour motoneige au Canada.

Vérifier la solidité des lacs

Hyper important! On vérifie l’épaisseur de la glace, sa texture, ses fissures et sa couleur. Lorsqu’elle est bleue et transparente, la glace atteint un niveau de résistance élevé, on peut s’y aventurer. La glace grise est à éviter car elle contient de l’eau, ce qui signifie qu’un dégel l’a fragilisée. Pas d’inquiétude, votre guide de motoneige est un expert, il saura reconnaitre les endroits sécuritaires!

Bon trip motoneige au Canada!


HAUT DE LA PAGE
Constella