Devise actuelle €Convertir en $CAD

À la recherche d’émotions fortes et de paysages olympiens ? La montagne du Diable, le summum de votre séjour motoneige au Canada !

Un peu de géo canadienne

Située dans la jolie municipalité de Ferme-Neuve au Québec, à 2h30 de Montréal et d’Ottawa, la montagne du Diable est le deuxième plus haut sommet de la magnifique région des Laurentides, après celui de Mont-Tremblant. Sa hauteur est d’à peine 185 mètres de moins que ce dernier alors qu’il dépasse le Mont-St-Sauveur, son petit cousin du sud des Laurentides, de 367 mètres. 

Avec ses 783 mètres d’altitude, la montagne du Diable semble veiller sur les vallées, les lacs et les rivières qui foisonnent à des kilomètres à la ronde. De ces majestueuses merveilles de la nature canadienne, on ne peut passer sous silence l’immense réservoir Baskatong, une mer intérieure de 320 km2 qui déploie ses beautés au pied de la montagne.

Lorsque vous en ferez l’ascension lors d’une randonnée à motoneige, la splendeur des paysages dépassera vos attentes…  Par ailleurs, il parait qu’aucun motoneigiste ne s’aventure dans la région des Laurentides, au Canada, sans faire l’expérience de la Montagne du Diable !

Un peu d’histoire…

Il y n’y a pas si longtemps, à peine quelques petites centaines d’années, cette région canadienne était celle des Algonquins. La montagne pointait vers le ciel au milieu d’une forêt boréale, de cours d’eau purs et de plages de sable doré. Les animaux sauvages y règnent en maitre et roi jusqu’en 1824, alors que les autorités britanniques coloniales cèdent ce bout de paradis à un conquérant forestier qui y amène une horde de bucherons. La majestueuse montagne de l’est du Canada s’appelle alors Mont Sir-Wilfrid, en l’honneur du premier ministre du Canada du même nom, premier francophone à diriger le pays (de 1896 à 1911).

Entre les branches, la légende raconte que la Montagne du Diable serait habitée par le Windigo, un monstre possédé d’un esprit malin... Tel un Yéti, le Windigo errerait de l’un à l’autre des quatre sommets de la montagne, soit le sommet du Diable, de Belzébuth, du Garde-Feu ainsi que la Paroi de l'Aube. Cette légende a heureusement son pendant positif, dans lequel ce monstrueux géant serait un bon diable veillant et protégeant le territoire. Détail à ne pas négliger, le Windigo ferait preuve de cruauté seulement et seulement envers ceux qui abîment l’environnement…

En 2012, ce joyau de la nature devient le Parc régional Montagne du Diable, une forêt récréotouristique comme nulle autre, avec de nombreux sentiers de raquettes, de ski de fond, de vélos de montagne, de fat bike et, bien sûr, de motoneige ! Un lieu d’activités quatre saisons qui fait le bonheur des gens des Laurentides et d’ailleurs.

Paradis de la motoneige au canada

Les adeptes de motoneiges du Québec s’entendent tous sur un point : l’ascension de la montagne du Diable est une expérience plein air enivrante et dépaysante. Alors qu’on manœuvre un performant bolide sur chenilles jusqu’à son sommet, l’air se modifie, le paysage change, le silence devient aussi lourd que la neige qui y tombe en abondance. La blancheur qui nous entoure devient un havre de paix inégalable.

La montagne du Diable et ses environs : un vaste territoire à la population accueillante, voilà un incontournable des destinations de raid motoneige au Canada ! 

 

 


HAUT DE LA PAGE
Constella