Devise actuelle €Convertir en $CAD

Le curé Labelle, de son vrai nom François-Xavier-Antoine-Labelle, est une figure marquante du Québec. Quoi, jamais entendu parler ? Il a pourtant traversé l’océan à deux reprises afin de promouvoir la cause de la colonisation auprès des décideurs français. Il est tout de même pertinent de préciser que ces voyages ont été effectués entre 1885 et 1890...  

Pour ceux qui ne connaissent pas l’héritage important qu’il a laissé tant au Québec que dans la belle région des Hautes-Laurentides (oui, celle-là même qui vous accueille pour vos vacances motoneige au Canada !), voici un bref aperçu d’un homme plus grand que nature et, dans son cas bien particulier, plus gros que nature. Sans mauvais jeu de mots, littéralement. C’est qu’il est doté d’un physique imposant, le curé du Nord :il mesure 1,80 m et pèse 140 kg.

Mais pourquoi lui consacrer ce blogue ? Tout simplement parce que sans lui, peut-être que vous ne connaitriez JAMAIS les Hautes-Laurentides, peut-être que vous n’auriez pas l’occasion d’y faire votre fabuleux séjour motoneige…et moi non plus.   

Un curé colonisateur

Reconnu pour son entêtement exceptionnel, le curé Labelle a voué sa vie à la création d’un chemin de fer qui relierait Montréal à Mont-Laurier, un joli parcours de 235 km. Ce chemin de fer est depuis devenu une piste cyclable qui accueille les motoneigistes en hiver.

 

Le curé Labelle souhaite ardemment le développement économique de sa région, les Laurentides, afin de mettre fin à l’émigration des Canadiens français vers les États-Unis. C’est que les emplois manquent, c’est que les enfants ont faim… Avec ce chemin de fer, les hommes pourront devenir bûcherons dans le Nord, les familles pourront s’installer sur ces terres encore vierges, au cœur de paysages grandioses encore à découvrir.

 

Par ailleurs, en sillonnant les nombreux sentiers de motoneiges du Québec, plus précisément de la région des Laurentides, vous serez à même de ressentir les motivations du roi du Nord. Les grands espaces sauvages, les forêts sans limite, la faune abondante, la neige qui ne cesse d’étendre son blanc silence sur notre grand terrain de jeu… Savez-vous quoi ? Rien n’a changé depuis, même après 125 ans. Votre raid à motoneige au Canada aura des allures de siècle dernier. Modernité et confort ajoutés !

 

Un anniversaire tout spécial  

En 2016, les Québécois célèbre le 125e anniversaire du décès du plus célèbre curé canadien, Antoine Labelle. À cet effet, plusieurs événements sont organisés et une bière est même créée par la Microbrasserie du Lièvre à Mont-Laurier. Cette ale ambrée possède un goût malté épicé au gingembre et au sapin baumier, des saveurs coloniales qui font voyager !

 

Si vous souhaitez en découvrir davantage sur ce grand bâtisseur de votre future destination vacances de motoneige, le Québec, des chroniques sur le curé Labelle ont aussi été diffusées tout au long des célébrations.

Une popularité indéniable

Il est tellement populaire, ce curé colonisateur, que plusieurs éléments géographiques portent désormais son nom au Québec, dont :

·        La municipalité régionale de comté d'Antoine-Labelle 

·        La circonscription électorale provinciale de Labelle 

·        La circonscription électorale fédérale de Laurentides-Labelle 

·        La municipalité de Labelle

·        La réserve faunique de Papineau-Labelle 

·        Le boulevard Curé-Labelle, aussi appelé route 117, que vous emprunterez lors de vos vacances dans les Hautes-Laurentides.

Il a aussi eu son émission de télévision, l’une des premières à apparaitre sur les écrans québécois, diffusé d’octobre 1956 à juin 1970, et reprise tout récemment : Les belles histoires des pays d’en haut.

Pour consulter sa biographie complète et rêver aux grands espaces avant d’atterrir en terre québécoise pour un séjour hivernal en motoneige, je vous invite à suivre ce lien : http://www.biographi.ca/fr/bio/labelle_francois_xavier_antoine_12F.html

Bonne lecture !


HAUT DE LA PAGE
Constella