Devise actuelle €Convertir en $CAD

Selon la tradition amérindienne, le castor est un animal noble et travaillant, synonyme de bâtisseur et est un être d’action. On reconnaît aussi au castor ses grandes valeurs familiales et de travail en équipe. Cette belle légende amérindienne souligne les traits de cet animal bien de chez nous :

« Lorsque le Grand Esprit en vint à créer tous les animaux de la forêt, aucun n’avait de queue. Le Créateur pensa qu’il leur manquait quelque chose. Il leur confectionna alors des queues.

Il confectionna toutes sortes de queues pour tous les animaux et les oiseaux ; longues, effilées, touffues, poilues, courtes, etc.

Puis il réunit tous les animaux dans la grande clairière. Le Créateur leur dit qu’ils pouvaient choisir la queue qu’ils préféraient. Tous les animaux étaient heureux de ce magnifique cadeau. Les castors choisirent une belle queue longue et ornée d’une magnifique fourrure qui brillait au soleil. Les lièvres, qui comme d’habitude s’étaient amusés en chemin, arrivèrent les derniers et n’eurent d'autre choix que de prendre ce qui restait, soit une petite touffe de poils. Mais, ils étaient tout de même bien contents de ce présent.

Quelques jours passèrent et un gigantesque feu se déclencha dans la forêt. Il y avait de la fumée partout, on ne voyait plus rien.

« Au feu ! », s’écriaient les corbeaux et les merles.

Les animaux en panique s’étaient rassemblés dans la clairière.

« Mais que pouvons-nous faire? Si le feu brûle tous les arbres, il ne restera plus d’abris, ni de nourriture. »

Et les castors de dire : « Nous n'aurons plus de bois pour faire nos barrages! »

Les castors dirent alors aux autres animaux de fuir et de quitter de la forêt.

« Nous allons nous charger du feu. Mettez-vous tous à l’abri. »

Les castors se sont mis à tremper leurs queues pleines de poils dans tous les ruisseaux qu’ils pouvaient trouver et battaient les flammes avec elles. Ainsi, ils effectuèrent de nombreux aller-retours pour mouiller leurs queues et battre les flammes. Leur combat contre le feu a duré plusieurs semaines. Et finalement, ils sont venus à bout d’éteindre la dernière étincelle.

" Hourra! On a réussi! "

Heureux de ce dénouement, ils partirent à la rencontre des autres animaux qui s’étaient rassemblés dans la grande clairière. Tous ont manifesté leur joie de les voir revenir. Mais soudain, leurs yeux s’écartèrent et ils demandèrent aux castors ce qui était arrivé à leurs belles queues touffues, maintenant toutes brûlées et aplaties.

Les castors regardèrent leurs queues et virent qu’elles n’avaient plus aucun poil et qu’elles étaient devenues toutes larges, dures et plates. Le Créateur, qui avait entendu les animaux, offrit aux castors :

« Si vous le désirez, je vous fabriquerai d’autres belles queues identiques à celles que vous aviez choisies. Vous le méritez bien. Toutefois, si vous conservez vos queues telles qu’elles sont, tous se souviendront, en les voyants, du combat que vous avez mené contre le feu. Et de génération en génération, on racontera votre histoire. »

Les castors se consultèrent et décidèrent à l’unanimité, de conserver leurs queues telles qu’elles étaient depuis l’incendie. Il était préférable de raconter l’histoire de leur courage, plutôt que celle de leur vanité. »

source http://lesautochtones.wikispaces.com/L%C3%A9gendes+et+contes 


HAUT DE LA PAGE
Constella