Devise actuelle €Convertir en $CAD

Vous prévoyez un voyage au Québec et craignez de ne pas être capable de comprendre le langage et l’accent des Québécois? Il est vrai que ça prend une certaine expérience avant d’être à l’aise avec les expressions et la façon de s’exprimer des Québécois. Ils sont accueillants, souriants et charmants, mais qu’est-ce qu’ils parlent mal!

Non pas du tout, même si c’est vrai que la parlure des gens du Québec est certes très colorée, et qu’ils ont de ces expressions… Allez, on se donne une petite leçon du bon parler québécois avant votre séjour au Canada.

Lexique populaire des Québécois

Voici quelques mots ou expressions que vous risquez d’entendre lors de votre raid motoneige au Québec ou toute autre activité stimulante que les Québécois ont à offrir :

  • Chauffer son Ski-Doo : Conduire sa motoneige

  • Astheure : Maintenant

  • Broche à foin : Mal organisé

  • Banc de neige : Congère

  • C’est un adon : C’est un hasard

  • Ta blonde : Ton amoureuse

  • Tsé : Tu sais

  • Une charrue : Une déneigeuse

  • Des bines : Des fèves au lard

  • La brunante : Le crépuscule

  • C’est cute : C’est mignon

  • Y fait frette : Il fait froid

  • Tes mitaines et ta tuque : Tes moufles et ton bonnet de laine

  • De la poudrerie : De la neige fine

  • Pas pantoute : Pas du tout

  • Avoir la guédille au nez : Avoir la morve qui coule

  • Être à côté de la track : Être dans l’erreur

  • Être de bonne heure sur le piton : Se lever tôt

  • Être willing : Être partant pour une aventure

Et nous pourrions poursuivre comme cela durant des pages et des pages… Pour connaitre d’autres petits trésors du langage québécois, visitez le site français Le Geek, c’est chic. Divertissant et éducatif pour quiconque projette un séjour au Canada.   

Le visionnement de vidéos pour apprendre à parler (et comprendre) le langage des Québécois peut être instructif et très drôle tout à la fois. 

SOS Syntaxe

Tu veux-tu visiter le Québec? Il s’agit d’une structure de phrase que plusieurs Québécois utilisent. Répéter le pronom tu à la fin, ça fais-tu plus insistant?

De la même façon, le pronom il est souvent remplacé par y, alors que le pronom elle se voit délogé par a.

Par exemple…

  • Y’est arrivé : Il est arrivé

  • Y’a du pain sur la planche : Il a beaucoup de boulot

  • Y fait frette à matin : Il fait froid ce matin

  • A l’a pas le temps : Elle n’a pas le temps

  • A l’a l’air à boutte : Elle semble ennuyée

  • A veut pas partir : Elle ne veut pas démarrer

Étrange comme on veut parfois économiser les syllabes au Québec! Je suis est souvent remplacé par Chu.

Par exemple…

  • Chu en beau joual vert : Je suis fâché

  • Chu cassé : Je n’ai pas d’argent

Les Québécois ont une affection toute particulière pour le son produit par la lettre t, la preuve en est qu’ils l’ajoutent à plusieurs mots.

Par exemple…

  • Viens icitte : Viens ici

  • Chu dans mon litte : Je suis dans mon lit

  • Une fraise pourritte : Une fraise pourrie

Et voilà! En espérant que ce petit tour d’horizon de la parlure des cousins du Québec vous sera utile lors de vos vacances au Canada!

En terminant sur une note amusante, voici, un petit quizz sur la parlure québécoise. Bonne chance!


HAUT DE LA PAGE
Constella