Devise actuelle €Convertir en $CAD

À vous qui croyez connaitre la province de Québec comme le fond de votre poche parce que vous avez visité quelques-unes de ses grandes villes telles que Montréal et Québec, ou encore parce que vous avez épluché internet, sachez qu’il vous reste certainement d’importants aspects québécois à connaitre avant de vous enfoncer dans la belle région des Hautes-Laurentides le temps d’un raid motoneige.

Voici notre liste des 3 choses à savoir avant d’aller au Québec

1.   De la neige plus que ce que vous pouvez imaginer

La neige, dans notre beau pays à l’exotisme d’une blancheur féérique, est carrément impertinente. Elle tombe sans se soucier des automobilistes qui devront déneiger leur voiture et des habitants qui devront sortir la pelle. Mais elle fait aussi le bonheur de plusieurs, notamment de ces enfants qui roulent la tête et le corps de leur bonhomme de neige et des motoneigistes qui sortent leur bagnole sur chenilles et s’enfoncent dans les forêts québécoises.

La moyenne d’accumulation au Québec s’élève à 50 centimètres de neige par mois, de décembre à février, plus quelques dizaines de centimètres pour les mois de mars et avril. Ajoutons-y les flocons accumulés cette année en octobre et novembre et on atteint deux mètres à certains endroits. N’ayez crainte, les rayons du soleil arrivent parfois à en faire fondre quelques-uns, permettant aux murs de neige qui s’érigent ici et là de conserver une hauteur moins effrayante!

2.       Il fait froid, il fait froid, il fait parfois très froid

Essayez un instant d’imaginer que vous marchez sur un tas de verres cassés. Que vos narines collent ensemble dès que vous mettez le nez dehors. Que le moteur de votre voiture ronronne longuement… avant de s’éteindre. C’est ce qui arrive au Québec sous l’effet du froid. Nous possédons plusieurs trucs pour éviter que les températures extrêmes (dans les Hautes-Laurentides, on ressent fréquemment des -30 degrés Celcius) ne viennent gâcher nos plaisir d’hiver à l’extérieur.

Pas question qu’une randonnée à motoneige ou en traineau à chiens soit annulée en raison du froid. Pas question de ne pas enfiler nos raquettes à neige ou de dévaler des pentes sur une luge parce qu’il fait froid. Le Québec, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver, chantait Gilles Vigneault. Pour nous, l’hiver au Québec est le moment idéal pour jouer dehors!

3.       La poutine, c’est vraiment bon

Frites bien croustillantes parsemées de fromage en grains (qui fait squick sous la dent tellement il est frais), le tout nappé d’une sauce brune… Voilà les ingrédients du mets le plus populaire du Québec, la POUTINE!

Bien que nous n’arrivions pas à en déterminer l’origine (certains villages québécois se disputent sa paternité depuis des décennies), ce repas qui tient une place importante au cœur de la culture québécoise puiserait son origine en 1957. Avouons qu’il ne s’intègre pas facilement dans un régime amincissant, mais il faut quand même y goûter. C’est un incontournable de votre séjour au Québec!


HAUT DE LA PAGE
Constella